Travaux de construction du barrage de Saalé : le 1er coup de pelle donné

Les travaux de construction du barrage de Saalé dans la commune rurale de Pabré, province du Kadiogo, région de Centre ont été officiellement lancés leSA1 vendredi 15 février 2018 par le ministre de l’eau et de l’assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo. C’était au cours d’une cérémonie marquée par une mobilisation des populations bénéficiaires, venues témoigner leur satisfaction.


Les années à venir, les populations du village de Saalé et celles des villages environnants devront conjuguer au passé les problèmes d’accès à l’eau brute qui impactent négativement leurs productions agro-sylvo pastorales. Le rêve de ces populations de disposer d’un barrage devra être une réalité dans les six prochains mois de l’année en cours. En effet, les travaux de construction du Barrage de Saalé  ont été officiellement lancés le vendredi 15 février 2018 dans ledit village. SA2C’est le ministre de l’eau et de l’assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo qui a donné le 1er coup de pelle marquant le début des travaux de construction de ce barrage. Dans son allocution, il a expliqué que la construction de cette infrastructure répond à la volonté du gouvernement de donner une suite favorable aux préoccupations des paysans en matière d’accès à l’eau brute. « La mobilisation des ressources en eau de surfaceSA3 constitue un défi majeur que le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) devra relever à l’horizon 2020 » a-t-il indiqué.  Avec une capacité de stockage d’eau de 680 mille m3, ce joyau  permettra aux populations de résorber non seulement les poches de sècheresse pendant la campagne agricole humide mais aussi d’assurer l’abreuvement de leur bétail. Toute chose qui contribuera à la sécurisation et à l’accroissement des productions agricoles en toute saison. Les populations bénéficiaires ont exprimé leur satisfaction quant au démarrage des travaux de construction du barrage. « Nous sommes très contents pour le lancement des travaux de construction du barrage. Nous souhaitons vivement que les travaux puissent avancer rapidement pour que nous puissions avoir notre barrage afin de pouvoir accroitre nos productions agricoles pour le bien-être de nos ménages », a laissé entendre Pascal Zimba, habitant de Saalé. D’un coût global de près de 900 millions de Francs CFA entièrement financé par le budget de l’Etat, gestion 2019, l’entreprise en charge des travaux  dispose de six mois pour les boucler. Il s’agira concrètement de la réalisation du corps de la digue y compris ses dispositifs de protection, la réalisation d‘un déversoir type radier submersible avec bassin de dissipation et de la réalisation de prise servant d’irrigation et de vidange.


Albert OUEDRAOGO

Le Ministère en Image

 
 

Le Ministère en video