Le Programme d'Approvisionnement en Eau et d'Assainissement (PAEA): une solution pour péréniser le service public en matière d'eau et d'assainissement

bing
      Le Programme d'Approvsionnement en Eau et d'Assainissement (PAEA) sera officiellement lancé le jeudi 25 avril 2019 à Kilingbara dans la commune de Kampti , Région du Sud-Ouest sous le très haut patronnage de son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso.Ce programme dont la majeur partie est financée par la Banque mondiale vise entre autres à péréniser le service public en matière d'eau et d'assainissement au Burkina Faso. De quoi s'agit-il? Voici une brève présentation dudit programme.

 

Jean Mathieu BINGBOURE, le responsable du PAEA

 

 

Le Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement soutient les efforts du Gouvernement du Burkina Faso pour améliorer les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement et la gestion intégrée des ressources en eau. La durée du Programme est de cinq ans, son achèvement est prévu pour décembre 2023. bache de koubri

  1. Objectif

Le Programme est soutenu par la Banque mondiale et vise à améliorer l’accès, la durabilité, l’efficacité et la responsabilité de la prestation de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu urbain et rural, à renforcer la base nationale de connaissances sur la Gestion Intégré des Ressources en Eau et à renforcer le capital humain pour garantir la pérennité de la prestation de services

II. Portée géographique et domaines de résultats

Le Programme comporte trois Domaines de Résultats (DR) et un volet important de renforcement du capital humain :

  • DR1 : Amélioration de l’accès à l’eau
  • DR2 : Amélioration de l’accès à l’assainissement 
  • DR3 : Amélioration de l’accès à des informations fiables sur les ressources en eau
  • Volet Renforcement du capital humain

 

  1. III.Résultats attendus
Domaines de résultats (DR) Urbain Rural
DR 1. Amélioration de l’accès à l’eau[P1] 

  • Ouagadougou, ( a) l'augmentation de la capacité de stockage de 8 000 m3, b) l'extension du réseau de 725 km; c) réalisation de 70 000 branchements sociaux et la construction de 100 bornes fontaines)

  • Renforcement de l’AEP des centres de Yako, Gourcy et Boussé
  • création de systèmes autonomes d'approvisionnement en eau à Gon-Boussougou, Mogtédo, Béguédo et Tiébélé,
  • l’extension du système d’approvisionnement en eau de Kaya pour inclure les centres secondaires de Korsimoro et Boussouma

  • Réalisation de 1100 forages équipés de PMH
  • Réalisation de 90 Adductions d’Eau Potable   (AEP),
  • Réhabilitation et la mise à niveau de 60 AEPS ,
  • Réalisation d’études de dix (10) systèmes d’Adduction d’Eau potable Multi-Village (AEP-MV

DR 2. Amélioration de l’accès à l’assainissement

Réalisation de 85000 latrines familiales

Réalisation de 50000 latrines familiales
la construction d’environ 1 050 nouvelles cabines d’assainissement avec dispositif de lave-mains, dans les écoles, les centres de santé et les lieux publics la construction d’environ 10 200 cabines d’assainissement avec dispositif de lave-mains, dans les écoles, les centres de santé et les lieux publics
DR 3. Amélioration de l’accès à des informations fiables sur les ressources en eau
  • développement de la plate-forme Web SNIEau ;
  • élaboration d'un modèle de gestion des aquifères du bassin sédimentaire occidental ;
  • réalisation de 16 forages de reconnaissance profonds équipés de 14 piézomètres (14 de 500m, 01 de 1000m et 01 de 2000m)
Renforcement du capital humain Renforcement des compétences 1651 personnes du MEA et de l’ONEA, du secteur privé et des acteurs municipaux

 

  1. IV.Impact sur les populations

Au terme du Programme, un million cent soixante mille (1 160 000) personnes auront un accès à une source d’eau améliorée et près d’un million trois cent cinquante mille (1 350 000) personnes bénéficieront d’un accès à des infrastructures d’assainissement améliorées.

  1. V.Zones d’intervention

En milieu urbain, le Programme interviendra dans quatorze centres urbains à savoir : Ouagadougou, Kaya, Korsimoro, Boussouma, Yako, Gourcy, Boussé, Gon-Boussougou, Mogtédo, Béguédo et Tiébélé, Dédougou, Nouna et Bobo-Dioulasso. Dans les onze premiers centres urbains les interventions incluront l’approvisionnement en eau et l’assainissement, tandis que dans trois centres urbains (Dédougou, Nouna et Bobo-Dioulasso), le Programme n’interviendra que pour la prestation de services d’assainissement.

En milieu rural, le Programme interviendra dans les régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-Ouest.

  1. VI.Cout et Financement

Le cout du programme s’élève à 363 millions de dollars américains. Il est financé comme suit :

Source Montant (millions USD) % du total
Contribution en nature des ménages 34 9
Gouvernement du Burkina Faso 29 8
Banque Mondiale 300  
Total du financement du Programme 363 100

 

  1. VII.Acteurs de mise en œuvre

Les activités du programme seront mises en œuvre par les directions du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement et de l’ONEA. La responsabilité de la mise en œuvre formelle a été établie comme suit :

Domaines de résultats (DR) Urbain Rural
DR 1. Amélioration de l’accès à l’eau

ONEA

ONEA

DGEP du MEA
DR 2. Amélioration de l’accès à l’assainissement DASS de l’ONEA DGA du MEA
DR 3. Amélioration de l’accès à des informations fiables sur les ressources en eau SP-GIRE du MEA
Renforcement du capital humain DRH de l’ONEA DRH du MEA

 

                                                                   Djélika DRABO

 


Le Ministère en Image

 
 

Le Ministère en video