1er CASEM 2019 du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : un taux d’exécution de 67,33% enregistré en 2018 dans la mise en œuvre des activités

CAM 1Le vendredi 19 avril 2019 s’est tenue à Ouagadougou, la première session ordinaire de l’année 2019 du Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement(MEA). C’est le ministre de l’eau et de l’assainissement, Niouga Ambroise Ouédraogo qui présidé les travaux marqués par des présentations suivis d’échanges.

Après plusieurs actions menées tout au long de l’année 2018, l’heure est venue de faire un bilan de la réalisation de différentes actions et également d’échanger autour des perspectives immédiates d’où cette première session ordinaire de l’année 2019 du Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement(MEA).  Ce Cadre statuaire, tenu ce vendredi 19 avril 2019 à Ouagadougou, a été l’occasion pour les acteurs du secteur d’échanger sur les thématiques et les résultats majeurs et de se projeter sur des perspectives. Les acteurs intervenant dans ce programme ont, à travers ce 1er CASEM de l’année 2019 fait l’état des lieux et échangé sur les perspectives pour une meilleure opérationnalisation du Dispositif Intégré de Suivi-Evaluation (DISE), mis en place en 2017 par le ministère.
En matière de la mobilisation  des ressources en eau, les réalisations au cours de l’année 2018 font état de 11 barrages réhabilités. En terme d’approvisionnement en eau potable, le ministère a pu réaliser 2 491 forages neufs sur une prévision de 2020 forages, 49 AEPS réalisées sur une prévision de 46, 48 forages à gros débitCASEM 1 T réalisés sur une prévision de 53 et réhabiliter 815 forages sur une prévision de 1281,  9 AEPS sur une prévision de 23. Toujours dans ce volet, les résultats font état de  l’augmentation de la capacité de production d’eau potable en milieu urbain de 7 658 m3/j, l’augmentation de la capacité de stockage de 450 m3 avec un taux de réalisation physique de 100%, 19 482 branchements particuliers, soit un taux de réalisation physique de 55,35%.
Dans le domaine de l’assainissement, on note la réalisation de 28 708 latrines familiales, 687 latrines dans les écoles, 189 latrines dans les centres de santé ; 189 latrines publiques et la réalisation de 3 953 puisards.
Au cours de cette session ordinaire, le ministre de l’eau et de l’assainissement a mis l’accent sur les nombreuses difficultés rencontrées qui sont entre autres les mouvements sociaux au niveau de la chaîne de la dépense publique, le problème d’insécurité dans le pays ayant entrainé la suspension de certains travaux, la mise à disposition tardive des budgets et l’insuffisance du budget alloué au sous-secteur. CAM 2Nonobstant ces difficultés,  le ministère a enregistré au 31 décembre 2018 un taux d'exécution global des activités de 67,33%. « Ce taux, s’il n’est pas à la hauteur de nos attentes, est toutefois considéré comme satisfaisant au regard du contexte et des difficultés rencontrées », a affirmé Niouga Ambroise Ouédraogo. Toutefois il reste optimisme en vue des perspectives proposé par l’ensemble des acteurs de son département et l’engagement constant des Partenaires Techniques et Financiers, du secteur Privé, des ONG et associations de développement, des collectivités territoriales et des Ministères partenaires.

 

Lydia REGTOUMDA
Stagiaire

Le Ministère en Image

 
 

Le Ministère en video