Audit institutionnel et organisationnel du sous-secteur « eau et assainissement » : le rapport diagnostic validé

Audit 1tLe Ministère de l’Eau et de l’Assainissement a tenu les 23 et 24 avril 2019 à Ouagadougou, un atelier national de validation du rapport provisoire du diagnostic institutionnel et organisationnel du sous-secteur de l’eau et de l’assainissement. Présidé par le Secrétaire général, Alassoun SORI, cet atelier a pour but d’examiner et de validation le rapport diagnostic de l’étude et de mener des réflexions pour l’élaboration du plan d’action des réformes du sous-secteur.


Suite à l’analyse des potentialisés et des contraintes du Burkina Faso en matière d’eau faite dans le cadre de l’élaboration du document de la politique nationale de l’eau en 2014 et le rapport de diagnostic de la gouvernance du secteur de l’eau en 2015, plusieurs constats et problématiques ont été dégagés. Il s’agit entre autres de l’incidence élevée des maladies d’origine hydrique due non seulement aux insuffisances au niveau des services d’alimentation en eau potable et assainissement mais aussi aux comportements et pratiques inappropriés en matière d’hygiène et des difficultés d’accès à des services adéquats d’AEPHA en milieu rural. C’est pour valider le rapport diagnostic de l’audit institutionnel et organisationnel et de mener des réflexions pour l’élaboration du plan d’action des réformes du sous-secteur de l’eau et de l’assainissement que s’est tenu les 23 et 24 avril 2019, l’atelier national de validation du rapport diagnostic de l’audit institutionnel et organisationnel du sous-secteur « eauaudit2 t et assainissement ».
Ce diagnostic a permis au gouvernement d’entamer l’élaboration d’un nouveau référentiel national en matière d’eau dont l’objectif général est de contribuer au développement durable du pays, en apportant des solutions appropriées aux problèmes liés à l’eau, dans un environnement particulièrement affecté par les variations climatiques et dans le respect d’une gestion intégrée des ressources en eau. Entre autres innovation du nouveau référentiel, on peut citer la première orientation stratégique qui est d’assurer le droit d’accès universel à l’eau et à l’assainissement. Il s’agit en effet d’assurer le droit fondamental de l’homme à l’eau et à l’assainissement sur la base de l’approche fondée sur les droits humains.
C’est dans cette optique que le Ministère de l’eau et de l’assainissement a entrepris avec l’appui de l’Union Européenne, l’audit institutionnel et organisationnel du sous-secteur eau et assainissement. Les consultants commis à la tâche ont déposé le rapport de démarrage, le rapport de diagnostic préliminaire et la version provisoire du rapport diagnostic de l’audit. Ce dernier document a fait l’objet d’amendement par le comité chargé du suivi de l’étude et ont été pris en compte par les consultants.

 

Boudasida Justin KONKOBO
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Le Ministère en Image

 
 

Le Ministère en video