LE MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT A LA CONFERENCE INTERNATIONALE DE L’EAU

Les 13 et 14 mai 2019, le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement a participé à la conférence Internationale sur l’Eau à Paris.
L'eau recouvre 72% de la surface du globe pour un volume total estimé à 1 400 millions de Km3. Au cours des siècles passés, l'homme n'a pas impacté la disponibilité en l'eau. Mais au cours du 20 eme siècle, l’urbanisation, les aménagements, les changements climatiques et la maîtrise de l'eau ont perturbé  et  réduit sensiblement  les ressources en eau douce aux quatre coins de la planète. Cette situation difficile compromet la paix, la sante, l’éducation, l’économie dans bon nombre de pays.
Pour contribuer à solutionner cette situation, et grâce à son expertise dans l’éducation, les sciences, la culture, et la communication, l’UNESCO a réuni l’ensemble des parties prenantes et ses partenaires avec pour objectif de partager des solutions innovantes et proposer des approches holistiques et durables pour résoudre les problèmes liés à la gouvernance et la gestion de l’eau.
 
Pour parvenir aux résultats attendus, les thématiques  suivantes ont été animées pendant deux jours par des experts aguerries et  confirmées  lors de panels et de side évents :
Eau et innovation technologique 
Éducation à l’eau pour le développement durable 
Éthique de l’eau 
Sécurité́ de l’eau 
Eau et le patrimoine 
Données au service de la prise de décision dans le domaine de l’eau 
Eau et genre 
Changement global et ses conséquences sur les systèmes marins et d’eau douce dans la perspective du système terrestre et des ODD 
Eau et énergie durables 
Eau et catastrophes 
Eau et paix. 
Comme contribution, le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement a participé  à l’animation d’un panel de très haut niveau sur la thématique ‘’Eau et Catastrophes’’. Lors de son intervention, M le Ministre a présenté le contexte national des ressources en eau et les impacts du changement climatiques qui se traduisent au Burkina Faso par des  manifestations épisodiques (inondations et sècheresse de plus en plus récurrents) et des manifestations permanentes (changement du régime des débits, baisse tendancielle des précipitations).
Comme réponses apportée à ce  contexte difficile, le Ministre a rappelé que le gouvernement du Burkina Faso a réagi en tirant des leçons et en identifiée mesures d’adaptation. Il a ainsi évoqué la réforme  du cadre politique, juridique, règlementaire et institutionnelle de gestion des ressources en eau, la mise en place de systèmes d’alerte précoce, la révision des normes et critères de conception et de réalisations des ouvrages hydrauliques structurants comme les barrages de retenues d’eau, toutes choses qui ont fait du Burkina Faso, une référence en Afrique Occidentale.
Suite à cette présentation, le modérateur a salué les leçons apprises par le Burkina Faso et encouragé le pays dans la mise en œuvre des mesures d’adaptation identifiées.
Le ministre a pour terminer invité la communauté internationale à prendre les engagements forts pour appuyer les Etats dans la lutte contre les catastrophes liées à 
l ‘eau. Il a notamment insisté sur l’impérieuse nécessité d’alléger les conditions d’accès au fonds vert climat.
Notons que la conférence a connu plus de 900 participants représentants les délégations de de 126 pays avec la présence effective de 40 ministres en charge des questions d’eau.
La principale annonce de cette conférence a été l’appel à la création d’une plateforme intergouvernementale permanente de dialogue  sur l’eau.
La délégation du Burkina, conduite par le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, M Niouga Ambroise OUEDRAOGO, comprenait M Moustapha CONGO, Secrétaire Permanent de la Gestion Intégrée des Ressource en Eau, M Ghislain Anselme KABORE, Directeur General de l’Agence de l’Eau du Nakanbe, M Amidou SAVADOGO, représentant du Ministre de l’Agriculture et Directeur General des Aménagements Hydro Agricole et du Développement de l’irrigation ainsi que M Seydina Omar TRAORE, du Programme Hydrologique International de l’Unesco.
 
KABORE W Ghislain Anselme
Directeur général de l'Agence de l'eau du Nakambé

Le Ministère en Image

 
 

Le Ministère en video