Politique Sectorielle « Environnement, Eau et Assainissement », un outil fédérateur pour un accès équitable des popualtions à l’eau, à un cadre de vie sain et à un environnement de qualité

La qualité de vie des burkinabè dépend de l’état du secteur « Environnement, Eau et Assainissement » (EEA). A ce titre, le secteur EEA constitue une priorité pour le Gouvernement du Burkina Faso au regard des engagements internationaux et nationaux en matière de promotion du développement durable, d’accès universel des populations à l’eau et à l’assainissement.

L’élaboration de la Politique Sectorielle « Environnement, Eau et Assainissement » (PS-EEA, 2018-2027) fait suite à l’option du Gouvernement d’adopter l’approche fondée sur les secteurs de planification et la nécessité de définir de nouvelles orientations, de nouveaux objectifs et instruments en vue de faire du Burkina Faso un pays vert et prospère.

Dans cette perspective, la PS-EEA a pour objectif d’« Assurer un accès à l’eau, à un cadre de vie sain et renforcer la gouvernance environnementale et le développement durable dans l’optique d’améliorer les conditions économiques et sociales des populations ».

La PS-EEA traduit la volonté du gouvernement d’assurer une meilleure coordination des actions dans ledit secteur. Elle définit les grandes orientations de développement dans les domaines de l’environnement, de l’eau et de l’assainissement et constitue pour le secteur EEA un cadre fédérateur en matière d’actions de développement définies dans le référentiel national.

Tirant ses fondements des référentiels nationaux et des engagements internationaux auxquels le pays a souscrit, la PS-EEA servira aussi de fondement pour les instruments de planification, de suivi et d’évaluation tant au niveau national que local.

La démarche d’élaboration de la PS-EEA a été inclusive et itérative avec l’implication de tous les acteurs du secteur. Les différentes concertations menées au cours du processus ont permis de rendre son élaboration suffisamment dynamique, nonobstant les difficultés liées à l’insuffisance des ressources financières et à l’inexistence de données désagrégées en fonction des groupes spécifiques de la société.

Sa mise en œuvre incombera aux départements ministériels, aux collectivités territoriales, aux acteurs privés, aux communautés de base et aux partenaires au développement. Il appartiendra à chaque acteur du développement du secteur EEA de s’en servir de manière judicieuse.

Nous voudrions inviter tous les acteurs et actrices du secteur à redoubler d’efforts afin qu’à l’horizon 2027, le Burkina Faso dispose d’un secteur assurant à ses filles et fils, un accès équitable à l’eau, à un cadre de vie sain et à un environnement de qualité.

Nous adressons nos félicitations à tous ceux et toutes celles qui ont contribué à l’élaboration de la présente politique. Nous traduisons notre reconnaissance à tous les partenaires qui accompagnent constamment les actions du Gouvernement. Le succès de la mise en œuvre de la PS-EEA nécessite l’engagement et la participation de tous et de toutes et nous sommes convaincus qu’il en sera ainsi au regard de la démarche participative et itérative qui a guidé son élaboration.

Ensemble, nous améliorerons la qualité de vie des filles et fils du Burkina Faso.

 

Le Président du Cadre Sectoriel de Dialogue « Environnement, Eau et Assainissement »

CaptureNiouga Ambroise OUEDRAOGO

Officier de l’Ordre national

Le Ministère en Image

 
 

Le Ministère en video